La nouvelle carte des régions n’est pas une carte de France !

La carte de France qui vient d’être présentée ce lundi 2 juin ne répond à aucune logique sérieuse. Elle n’est pas une projection de l’aménagement du territoire dont la France a besoin pour connecter nos (futures) régions avec le monde; elle ne répond pas à un objectif de taille critique pour territorialiser les politiques de développement dans nos régions; elle ne va pas dans le sens d’un rapprochement métropole/région pour optimiser nos politiques industrielles. Elle crée une France totalement asymétrique et des régions inéquitables. Elle ne répond pas non plus à une perspective d’économies compte tenu de l’assiette budgétaire des régions. Ce soir on est vraiment en droit de s’interroger sur le sens de ce projet et sur l’objectif poursuivi par le Président de la République et son Gouvernement ?? A suivre.

13 réflexions au sujet de « La nouvelle carte des régions n’est pas une carte de France ! »

  1. I read a lot of interesting content here. Probably you spend a lot of
    time writing, i know how to save you a lot
    of work, there is an online tool that creates readable, google friendly articles in minutes, just type in google –
    laranitas free content source

  2. I read a lot of interesting content here. Probably you spend a lot of time writing, i
    know how to save you a lot of work, there is an online tool
    that creates readable, google friendly posts in seconds, just
    search in google – laranitas free content source

  3. Monsieur, je suis admirative de votre parcours, et vous êtes l’un des rares à me réconcilier avec le monde politique. Cependant sur la réforme territoriale je ne vous rejoins pas. Au moment où l’Europe suscite une réelle méfiance, pourquoi vouloir poursuivre de tout fonder sur l’économie ? Pourquoi ne pas proposer un véritable projet de société, fondé sur les hommes et non sur l’argent ? A terme, poursuivre ce seul objectif ne peut que nous conduire qu’à l’échec.
    Si jamais vous avez un peu de temps, je développe une réflexion sur ce sujet ici : http://www.lespiritueldabord.com/humeur/territoires-deformes
    Merci de votre attention.

    • Bonjour,
      Je réagis à votre propos.
      Les 2 approches économiques et humaines ne sont pas incompatibles.
      Certes on peut suivre l’USAP. Cela n’empêche pas de considérer que l’on vit sur une planète unique à partager. L’Europe n’est qu’un élément de construction parmi d’autres dans notre monde globalisé où les distances sont abolies grâce à internet. Ceux qui croient qu’ils vont perdre leur identité picarde n’ont rien compris. C’est l’échelon local qu’il faut justement privilégier. Mais la commune toute seule doit aussi échanger avec le reste du monde par une série de réseaux à construire de façon judicieuse.

  4. je ne vote pas pour vous, votre carte à 8 est intelligente, plus que celle de Hollande. Pour autant, à mon sens, notre problème, par rapport à nos voisins est la légitimité historique de nos départements. Il faudra bien, qu’un jour, on donne plus de légitimité aux Régions. Pour être plus « légitime » que 2 siècles et notre sacro-sainte révolution, je ne vois qu’une solution : le vote, démocratique. Evidemment, votre proposition, comme n’importe quelle autre, posée en référendum, c’est le non assuré. Il faut laisser le choix entre deux découpages.
    Sur la base de la carte Hollande, je pense qu’il faudrait, par exemple, demander aux Franc-comtois s’ils préfèrent fusionner avec la Bourgogne ou bien fusionner leurs 4 conseils généraux avec leur conseil régional. Car là l’économie est réelle, les responsabilités claires…. et cela n’empêche pas d’être proche de Strasbourg ou Lyon.

  5. L’idée des 8 régions était tellement séduisante, tonique, lisible de l’extérieur, et tournée vers l’économie que cette annonce de 22 a 14, arbitrée, politisée, administrative, est à pleurer et dans la ligne de ce que l’on pouvait, hélas, craindre

  6. Effectivement, le gouvernement ne peut pas croire une minute à la cohérence de cette supposée réforme. Alors la question est bien : pourquoi lance-t-il ce projet qui ne peut que susciter des réactions négatives ? Tout se passe comme s’il s’agissait avant tout de déstabiliser les racines de notre société dans la lignée du mariage pour tous.

    • Cette carte ne correspond pas à la dynamique nouvelle qu’une telle réforme pourrait apporter à notre pays. Pour retrouver la croissance la France a besoin de consolider son socle territorial qui abrite la plupart de nos atouts différenciateurs et notre potentiel productif. En dessinant une carte de France qui ne répond à aucun critère sérieux comme ceux de la taille critique ou d’un nouvel aménagement du territoire, le Gouvernement nous prive des effets d’une réforme nécessaire et stratégique. JCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *